Présentation

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Bavardages

Classage

Profil

  • Marie d'iCi
  • Marie
  • 28/07/1906
  • Femme
  • photos rêver la nature lectures poésies
  • Sage folle, pince-qui-rit, auto-derisoire et souvent dans l'ancienne lune, rêveuse, patiente, discrète.

Recherche

Texte Libre

Mardi 29 avril 2 29 /04 /Avr 19:47

 

 

 

Combien faut-il d’éoliennes pour remplacer un (seulement un) réacteur  nucléaire ?

Où les implanter ?

Quelle est la production électrique d’un réacteur ? Est-ce suffisant pour alimenter l’ensemble du réseau ferré (aérien et souterrain) ?

Je viens d’avoir une idée dans le vent : implanter les éoliennes à intervalle régulier, le long des voies de chemin de fer.

Je sais, si le vent souffle fort, on les arrête. Si le vent est absent, elles ne tournent pas, surtout l’hiver dans certaines régions.

Mais alors me direz-vous, pas de vent,  les trains s’arrêtent. Et les voyageurs dans tout ça ?

Facile ! Ils descendent des wagons et ils poussent …. eole.jpg

Par Marie
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 14 novembre 4 14 /11 /Nov 17:02

Voici plus d'une année qu'aucune page a été créée ...

Qu'avez-vous à déclarer Marie ?

rien

Vos papiers ....

Egarés, envolés sur les ailes d'un papillon basse d'eau.

Vous devez verbaliser ...

Où sont les verbes ?

Au fait, des papiers en voici et ce n'est pas simple à classer

 

" Chers Papa et Maman,

 Vous allez sans doute être très surpris par ce mail, mais il est important que vous soyez informés des changements qui surviennent dans ma vie, celle de Clémence et des filles.

La nouvelle va sans doute vous surprendre, mais j’ai décidé de vivre seul.

Depuis plusieurs mois le dialogue avec Clémence était rompu, cette situation est devenue insupportable pour moi, et je n’ai pas réussi à surmonter ce silence.

J’ai imposé mon choix, j’en suis conscient, mais j’ai la chance d’être entouré de gens intelligents et compréhensifs.

J’habite à présent à Poulzy, à quelques centaines de mètres des lavoirs, dans une maison plutôt agréable à vivre.

J’emmène les filles à l’école chaque matin, et quand j’aurai fini d’emménager la maison (ce qui ne devrait prendre que quelques jours) les filles viendront dormir ici quand elles le voudront.

Ceci ne change en rien la situation entre vous, les filles, Clémence, sa famille …. Ce changement est géré en grande intelligence, Clémence et moi restant en bons termes.

Elle m’a confirmé que vous étiez toujours les bienvenus au Chesnay, l’invitation à l’anniversaire de Cécile n’a pas changé et n’oubliez pas vos vaccins contre la grippe, l’infirmière est prête.

Vous pourrez dormir au Chesnay ou chez moi, en toute franchise la maison de Poulzy est un peu moins accueillante, mais vous ferez comme vous voudrez… vous êtes les bienvenus partout.

Sachez également qu’il n’est pas question pour nous de vous éloigner, et j’aimerais beaucoup que vous gardiez le contact avec Clémence, c’est vraiment quelqu’un de bien.

Vous avez peut-être des inquiétudes à mon sujet, rassurez-vous, je ne suis ni dépressif, ni alcoolique … je n’ai pas été enrôlé dans une secte ni accaparé par une autre femme, j’ai juste besoin de redevenir qui je suis vraiment, et ne plus être celui que les autres attendent.

Je vous aime très fort, et je vous le répète encore : tout va bien.

Je vous embrasse, à très bientôt.

 Stéphane

Et 24 heures après :

 

Bonjour à vous deux,

Je pense que vous avez eu Stef’ au téléphone hier et que vous savez qu‘il a déménagé samedi dernier. Il me dit que vous venez vendredi prochain et c’est très bien. Par contre, je pense qu’il serait plus judicieux que vous alliez chez lui. Ce n’est pas que je ne veuille de vous à la maison mais je pense que ce serait plus cohérent pour tout le monde et surtout pour les filles que vous alliez chez votre fils. On ne peut malheureusement faire comme avant...car rien n’est plus comme avant! Les filles resteront avec vous jusqu‘au dimanche midi, ce n’est pas un problème. Le dimanche, j’ai peur que si Stef’ est là, ce soit un peu tendu. En effet tout le monde étant au courant, il risque d’y avoir malaise. Je ne sais pas vraiment comment faire et même si je souhaite que nous restions en bon termes avec Stef’, je ne veux pas imposer et m’imposer de faire comme si de rien était. Et je pense que ce ne serait pas sain pour les filles.
Par contre, vous pouvez venir me voir le samedi aprem, je serais ravie de vous voir et je vous vaccinerai. De même si vous voulez passer dire bonjour le dimanche, pas de problème...

Voilà, j’espère que vous ne m’en voudrez pas... la situation étant fraîche et nouvelle, il faut faire des choix.
Je vous embrasse,

Clémence

Par Marie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 28 juillet 6 28 /07 /Juil 19:34

Comme chacun pourra le constater sur le profil, ma date anniversaire devait être traitée avec le plus grand soin.

J'ai ouvert une bouteille-cadeau, un vin rouge du Languedoc dont l'étiquette s'orne d'une grosse mouche bleue. Du plus bel effet ...

« Comme la philosophie, le vin est un art de vivre, une défense de convictions, une affirmation de préférences.

C’est pourquoi en réponse aux tenaces préjugés ainsi qu’aux scatologiques critiques dont souffraient certains crus, J-M Speziale a créé « le Vin de Merde ». Défenseur des vignerons de sa région il prouve d’un vin fruité aux tanins arrondis qu’on peut répliquer aux critiques nauséabondes par de savoureux parfums.

Parce que tout est poussière et redevient poussière, cet élégant mariage de cépages élevés sur un noble compost, retournera suivant votre bon vouloir à son humus primaire. Quel que soit le terreau que vous jugerez bon de fertiliser, ayez grand soin au préalable de consommer ce breuvage à une température comprise entre 16 et 18°

Mariez le con tenant et le contenu ! Soyez philosophes, buvez avec philosophie ! »

La citation est un peu longue ; le vin fruité, aux reflets de cassis, titre à 13°5. Il ne laisse pas en bouche une impression d’exception – manque de philosophie assurément – et une affirmation d’expérience : meilleur quand il est aéré depuis au moins six heures …

Mais attention le Languedoc fait langue de plomb.

Une petite observation, si le vin ne l'est pas, le bouchon, lui ne laisse aucun doute !

vignettes-8201.JPG


Par Marie - Publié dans : Aïe
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Dimanche 13 mai 7 13 /05 /Mai 10:01

 

TestAmensonge

Ceci est un exercice destiné à tester les réponses de l’aubergiste

 

On peut faire des pieds et des mains sans arriver à aucun résultat

Mano a mano

Pied à pied

Mano Negra

Pied-Noir

Pour le moment ça suis suit..

Un coup de main

Un coup de pied

Nette divergence !

 

 

 

Par Marie - Publié dans : de jour en jour
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Samedi 21 avril 6 21 /04 /Avr 19:36

 

21 avril           11h58

 

Drinnnng (trois fois)

Pfuuu  encore une …

Allo ?

- Bonjour Madame

Bonjour Monsieur

- Ici prénom oublié pour BVA, je vous appelle pour savoir quel ….

Excusez-moi, mais vous êtes payé combien pour me poser des questions ?

- Quoi ? (le grand style interrogatif)

Je dis : combien vous paie t-on pour me poser des questions ?

- Heu …

Parce que je ne suis pas payée pour vous répondre. Bonjour chez Vous.

Clac

Je sais, c’est un peu sec mais ça commence à déborder !

Et puis c'est pas l'heure ...


Par Marie - Publié dans : de jour en jour
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 12 avril 4 12 /04 /Avr 10:14

 

Drame en trois actes :

 

I 7368

 

 

2 7369

 

 

3 7371

 

 

4 7362

 

 

 


 


 

 

 

 

 

 

 


Par Marie - Publié dans : de jour en jour
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 2 février 4 02 /02 /Fév 06:08

 

Monsieur le Professeur

Vous comprendrez aisément les raisons pour lesquelles je n’entreprends pas ce courrier avec les termes de circonstance : « Par la présente, j’accuse réception de votre correspondance en date du [tant] et vous en remercie vivement »

Tout d’abord un bref rappel de la situation :

Lettre du Chef de service au Référent en date du 2 décembre dont vous avez été destinataire par copie – reprenant par le détail l’ensemble des examens pratiqués, l’état général, les antériorités, le diagnostic et la préconisation d’un triple pontage voire quadruple (je sais maintenant que ça peut aller jusqu’à cinq mais est-ce bien raisonnable]. Il y est même prévu un transfert à la date du 12.

Votre patient, dont je suis sur le papier « la personne de confiance » a compris que vous alliez intervenir le 13 … rien ne m’a permis de le vérifier …

J’abrège.

A partir du 15, date de l’intervention et les 7 jours passés en service de réanimation, exemplaire tant par les installations que la qualité irréprochable du personnel œuvrant 24 heures sur 24 – par équipes parce que c’est quand même très dur de travailler autant d’heures.

Je ne sais si je suis autorisée à montrer, j’ai pris quelques photos « en souvenir ».

Retour en chambre « normale » le 22 dans l’après-midi, avec masque à oxygène, sonde et autres tuyauteries. J’étais présente. Le 23 mise au fauteuil avec tout l’attirail et vous passâtes dans la soirée, sourire jusqu’aux oreilles pour dire : retour à la maison demain !!!!!

Ce qui fut dit fut fait, l’opéré est arrivé vers 16 heures, ramené en taxi avec ses affaires dans un sac plastique (c’est très à la mode partout) et des ordonnances.

Avez-vous songé un seul instant qu’il n’était pas très facile de trouver en campagne une infirmière devant venir à domicile fête et dimanche compris ainsi qu’une pharmacie ouverte à quelques heures d’un réveillon. Ce n’est pas votre problème.

Ce n’est pas non plus votre problème que de convoquer ledit patient le 29 pour ôter la moitié des agrafes – c’est votre nom qui figure ainsi que par la signature – et ne pas être présent ?

Ce qui a fait déborder le vase de mon indignation, c’est l’attitude de la secrétaire au rez-de-chaussée, trouvée péniblement dans le désert des couloirs. Ce n’est pas possible ! Vous l’avez recrutée dans une clinique vétérinaire, si elle ne m’a pas mordue, elle a fortement aboyé.

« C’est la faute au service, ils ne comprennent jamais rien là-haut » « il est en vacances » (ce que j’estime bien mériter en fonction de ce qui va suivre) « et d’abord il en fait cinq par jour …. » comprendre que c’est le nombre d’interventions. Un rapide calcul de 5 fois quatre heures en moyenne par client fait comprendre beaucoup de choses ! Même que le Patient m’avais dit que l’interne n’avait pas eu de chance, trois étaient morts en quatre jours ….

Pour enfoncer le clou, je confirme que le Patient est bien arrivé chez lui alors qu’administrativement il est toujours à l’hôpital, le bulletin de situation en faisant foi et confirmé par téléphone. L’auriez-vous réduit de moitié ?

Une dernière chose, aucun compte-rendu opératoire n’a été communiqué à quiconque alors pour me faire une opinion de vos talents, dois-je penser au pont des arts, au pont des soupirs ?

Aucune formule de politesse convenable ne me vient à l’esprit, nous nous en passerons.

Une ménagère de plus de cinquante ans

Marie


Par Marie - Publié dans : Aïe
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 1 février 3 01 /02 /Fév 17:43

 

Monsieur le Chef de Service

Docteur,

Vous avez accueilli au sein de votre SSIC un patient que vous ne connaissiez pas, recommandé par mon référent.

Bien que nous ne nous soyons pas rencontrés, je viens par la présente exprimer notre reconnaissance commune, tant pour les soins et l’ensemble des examens promptement exécutés qui relèvent de votre pratique habituelle, qu'envers tout  votre personnel qui a su se montrer très efficace.

Ce qui est remarquable, c’est la rigueur et la promptitude apportées à la communication.

Même si les sigles HTA, SCA, ST-, TROPO+, OMI, ECG, PA et autre QRS sont hors de portée des non-initiés, le grand mérite de votre rapport transmis est d’exister pour nous informer.

Juste un détail, vous écrivez : « mon cher Thierry », il se prénomme Benoit. Il vous le pardonnera, j’en suis sûre.

Recevez, Docteur, l’assurance de ma considération sincère.

Marie

 

Par Marie - Publié dans : Aïe
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés